Le prince Harry ne serait plus que l’ombre de lui-même, assure une biographe

Le prince Harry ne serait plus que l’ombre de lui-même, assure une biographe

Rédigé le 06/01/2021

Dans un article, Angela Levin, biographe qui avait suivi le prince Harry pendant plusieurs mois pour l’écriture d’un livre publié en 2018, fait quelques révélations surprenantes.

"Farfelu"

Intitulé ‘Comment l’Amérique a changé le prince Harry’, l’article publié dans les colonnes du journal The Sunday Telegraph, revient sur le départ du prince Harry et de son épouse Meghan Markle pour les Etats-Unis. Angela Levin écrit notamment que le papa d’Archie est "devenu l’ombre du prince que je connaissais autrefois".

L’auteure assure que le fils de Diana Spencer était auparavant accessible et "connecté" à tout le monde. "Il semble avoir abandonné sa vie d’homme d’action pour devenir un bienfaiteur farfelu", lance-t-elle, dans des propos rapportés par les médias français comme Madame Le Figaro.

> A lire aussi : Meghan Markle et Harry : plus complices que jamais pour leur première sortie de l’année

Transition

Angela Levin note également que le prince Harry a changé d’accent, sans doute pour "s’adapter" au langage de la côte ouest des USA, précisant que "sa transition californienne est bien avancée". Angela Levin critique également les contrats signés par le prince Harry et Meghan Markle (notamment avec avec Neflix et Spotify) dans lesquels elle y voit une sorte d’indécence insupportable "à l’heure où des centaines de milliers de gens se voient basculer dans la précarité".