Miss France : l’élection de Miss Centre-Val de Loire en péril après une démission

Miss France : l’élection de Miss Centre-Val de Loire en péril après une démission

Rédigé le 29/07/2020

Jean-Jacques Sabourin, l’organisateur de l’élection de Miss Centre-Val de Loire, a démissionné de son poste.

Des difficultés à cause du coronavirus

Comme tout autre évènement, Miss France 2021 est également touché par la pandémie de coronavirus. Clémence Botino (Miss France 2020) et Sylvie Tellier n’auront pas la chance de se rendre à Tahiti pour élire la nouvelle Miss Tahiti. Ainsi, Matahari Bousquet gardera son titre pour une année supplémentaire.
L’élection Miss Centre-Val de Loire fait face également à une difficulté. Lors d’une interview, son organisateur, Jean-Jacques Sabourin, a révélé qu’il démissionnait de ses fonctions. Pourtant, l’élection était prévue en septembre prochain.

Différentes solutions

Au journal La Nouvelle République, Jean-Jacques Sabourin a expliqué avoir abordé les différents problèmes avec l’ensemble des délégués lors de visioconférences, depuis le début du confinement. "Et nous avons suggéré différentes solutions à l’organisation Miss France : tout d’abord une année blanche, comme beaucoup d’autres événements importants. Ou la désignation de nos premières dauphines pour participer à l’élection de Miss France 2021. Ces propositions ont été refusées", a-t-il révélé.

Une élection à huis clos

Une autre solution a été par la suite proposée : l’idée de faire une élection à huis clos. Selon lui, cette proposition a été acceptée, mais il y a une seule condition : la présence obligatoire de Miss France. "La présence de Miss France, c’est un chèque de 3 200 euros, sans compter les frais d’hébergement", a-t-il renchéri. Ce détail lui a fait rebrousser chemin et démissionner, rapporte PurePeople. D’après ses dires, avoir de telles exigences dans une telle situation lui est alors apparu totalement indécent. "Je vous avoue que je ne me reconnais plus du tout dans ce système, moi qui ai toujours agi par passion et bénévolement. C’est pour toutes ces raisons que j’abandonne la partie", a-t-il détaillé.

Sylvie Tellier attristée et surprise

Contactée, Sylvie Tellier a réagi après avoir su cette nouvelle. "Attristée et surprise", la directrice générale de la société Miss France a expliqué qu’elle ne comptait pas abandonner cette élection. Elle souhaite organiser l’élection de Miss Centre Val de Loire. "Nous fêtons en 2020 le centième anniversaire de la création du concours. Nous devons organiser l’élection, à huis clos s’il le faut. Et avec du public à chaque fois que la législation et les conditions le permettront", a-t-elle indiqué. A cette occasion, la directrice a déclaré avoir demandé à ses délégués d’associer Miss France à leurs élections régionales. "Mais il n’y a de notre part aucune volonté de pressurer les organisateurs locaux", a-t-elle renchéri.

> A lire aussi : Iris Mittenaere amoureuse : sa tendre déclaration d’amour à son homme Diego El Glaoui